top of page
Rechercher
  • OxydesSGN .

Et si le jeu vidéo était l’avenir de l’Europe ?

Il vient en tout cas d’être reconnu comme un secteur essentiel du point de vue culturel et économique par le parlement européen. Soutien financier, promotion de l’innovation, diffusion des valeurs de l’esport, développement de formations spécifiques et préservation du jeu vidéo sont les thèmes abordés dans ce rapport.


A travers un rapport datant d’octobre 2022, le parlement européen a décidé de promouvoir le jeu vidéo pour ses aspects culturels et économiques. Voici une nouvelle qui réjouit tout passionné de jeu vidéo, joueurs amateurs ou professionnels mais également toute personne travaillant dans cette industrie comme graphiste, développeur, commercial, musicien, chef de projet, testeur, concepteur, etc. Et la liste des métiers du jeu vidéo est longue.


En Europe, le jeu vidéo représente un chiffre d’affaires de plus de 23,3 milliards d’euros en 2021. C’est plus de 98'000 emplois à travers 4'900 studios de jeux vidéo.

La force du jeu vidéo réside dans sa capacité à innover constamment et à fédérer un public large, divers et varié. La moitié des européens se considèrent comme des joueurs de jeux vidéo avec un âge moyen situé vers 31 ans et près de la moitié sont des femmes. Sur la tranche d’âge des 6 à 24 ans, ils sont plus de 70% à jouer aux jeux vidéo.


La crise récente du COVID-19 a démontré que le jeu vidéo a permis de garder le contact social et de se divertir ensemble tout en respectant les gestes barrières et règles de quarantaine. Le parlement européen reconnaît également l’impact positif que les jeux vidéo peuvent avoir sur l’enseignement. Les jeux vidéo comme outil pédagogique ? Oui en effet. Ils permettent de développer une pensée créative, des compétences non technique et servent à motiver l’apprentissage chez les élèves.


Le parlement européen est visionnaire et réaliste à la fois. Le jeu vidéo est une industrie foisonnante et variée, mais qui est encore jeune et nécessite un soutien de l’état pour pouvoir évoluer pleinement. Le potentiel (certes encore obscur pour l’instant) du Métavers pourrait se révéler incroyable à terme. Pas pour ceux qui s’y intéresseront dans 10 ans ! Idem pour les « Play to Earn » (des jeux qui récompensent les joueurs avec une rémunération) qui sont encore au stade d’expérimentation.



Du reste le parlement européen met également l’accent sur l’importance à accorder à l’encadrement et à la prévention dans ce domaine en relevant l’importance de la norme PEGI et du travail de prévention réalisé par de nombreuses institutions publiques et privées. Dans une industrie en constant changement il est important de rester vigilant et de proposer des garde-fous.


Le sport électronique va continuer à progresser et attire déjà actuellement de plus en plus de marques non endémiques (Adidas, BMW, Louis Vuitton, Kit Kat, Nike, Swatch, etc.). D’autre part, l’esport pratiqué ou suivi par des millions de joueurs et de fans permet de véhiculer des valeurs positives d’inclusion sociale, d’esprit d’équipe, de non-discrimination, de fair-play, d’égalité et de respect.


Ce qui est sûr c’est que le jeu vidéo et l’esport sont source de divertissement et de revenus financiers importants et le parlement européen l’a bien compris. Du reste l’évocation des pistes telles que la création d’une académie européenne des jeux vidéo ou encore l’accès à tous aux jeux vidéo permettent d’anticiper des bouleversements encore nombreux et positifs pour cette industrie en Europe.


Source : https://www.europarl.europa.eu/doceo/document/A-9-2022-0244_FR.html


18 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page